Actualités

Les actualités du GRPSO

Actualité bibliographique de septembre/octobre

Revue de 2 études par Irène Gallais-Serezal et François Aubin (CHU de Besançon)

Actualité bibliographique de septembre/octobre

Changements de traitement chez les patients atteints de psoriasis modéré à sévère : résultats de la cohorte française PSOBIOTEQ.

Switches between biologics in patients with moderate-to severe psoriasis: results from the French cohort PSOBIOTEQ.  Curmin R, Guillo S, De Rycke Y, Bachelez H, Beylot-Barry M, Beneton N, Chosidow O, Dupuy A, Joly P, Jullien D, Richard MA, Viguier M, Sbidian E, Paul C, Mahé E, Tubach F; PSOBIOTEQ Study Group. J Eur Acad Dermatol Venereol. 2022 Nov;36(11):2101-2112. doi: 10.1111/jdv.18409.

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/35793473/

https://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/jdv.18409

La cohorte PSOBIOTEQ existe depuis 2012 dans 41 centres, et est centrée sur les patients avec un psoriasis, traités par traitement systémique. Dans cette étude, les 2513 patients étaient inclus lors de l’introduction d’une première biothérapie si elle avait lieu avant le 31 décembre 2019. L’incidence des changements de traitements était étudiée ainsi que les raisons des changements. A trois ans, 34% des patients avait changé de traitement, principalement à cause d’une perte d’efficacité (72% des cas). Au cours de années, l’introduction de l’anti IL12/23 puis des anti IL17 ont modifié les habitudes de prescription. Les patients sous etanercept ont plus changé de traitement que ceux sous d’autres anti-TNF ou sous ustekinumab. A leur mise sur le marché, les nouvelles molécules étaient plus rapidement utilisées en seconde ligne de traitement qu’en première ligne.  Cette étude est très bien illustrée et offre une belle description des habitudes de prescription des biothérapies en France.

Comorbidités des patients avec psoriasis pustuleux généralisé (PPG) – une étude de registre national

Comorbidities in patients with generalized pustular psoriasis– a nationwide population-based register study. Löfvendahl S, Norlin JM, Schmitt-Egenolf M. J Am Acad Dermatol. 2022 Oct 10:S0190-9622(22)02794-3. doi: 10.1016/j.jaad.2022.09.049.

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/36228948/

https://linkinghub.elsevier.com/retrieve/pii/S0190-9622(22)02794-3

Cette étude a utilisé le registre national suédois des hospitalisations qui a identifié 1093 patients avec PPG entre 2004 et 2015, qui ont été appariés à des contrôle avec psoriasis en plaque et sans psoriasis. 53% des patients PPG avaient aussi un psoriasis en plaques. 60% étaient des femmes. Comparativement aux patients avec psoriasis en plaques, les patients avec PPG avaient plus fréquemment une maladie de Crohn, une maladie rénale chronique, une obésité, un diabète (types I ou II), une arthrite psoriasique et une maladie ulcéreuse gastrique. Cette étude a l’avantage d’identifier les comorbidités fréquentes des patients PPG sur une grande cohorte.