Etudes

du GRPSO

Etude BiPE : Taux de maintien des biomédicaments dans le psoriasis de l'Enfant- En cours

Porteur du projet : Emmanuel Mahé, Argenteuil
Date de début : novembre 2017

Résumé

Le psoriasis touche 0,5 à 0,7% des enfants en Europe occidentale, ce qui représenterait près de 100 000 enfants atteints de psoriasis en France. Il est difficile d’estimer le nombre de cas modérés à sévères qui pourraient justifier d’un traitement systémique. Si le chiffre de 5 à 10% est retenu comme chez l’adulte, plus de 5000 enfants pourraient être traités par photothérapie, traitements systémiques conventionnels (acitrétine, ciclosporine ou méthotrexate), ou biomédicaments (AMM pour l’étanercept, l’adalumimab, et l’ustekinumab).

Les données d’efficacité et tolérance sont plus nombreuses depuis une dizaine d’années pour les traitements systémiques conventionnels ou biomédicaments. Pour les biomédicaments, les essais ayant permis l’obtention d’AMM sont publiés. Par ailleurs, des études rétrospectives d’efficacité et de tolérance sont disponibles. Ces études sont mono ou multicentriques avec des biais méthodologiques importants et des données souvent parcellaires : critères d’efficacité mal définis, associations thérapeutiques non évaluées, indications hors psoriasis en plaques mal détaillées, ….

Nous nous proposons une méthodologie différente s’appuyant sur l’étude du taux de maintien des biomédicaments chez l’enfant, permettant d’apprécier au mieux l’utilisation en vie réelle de ces produits.