Etudes

du GRPSO

Psoriasis induits par les chimiothérapies anti-PD1- Terminé

Date de début / fin : nov 2015 / janv 2016

Porteur du projet

Dr Emmanuel Mahé.
Service de Dermatologie, Hôpital Victor Dupouy, 69 rue du Lieutenant Colonel Prud’hon, 95100 Argenteuil
emmanuel.mahe@ch-argenteuil.fr

Résumé

Chers Collègues,

Nous souhaiterions vous solliciter dans le  cadre d’un « appel à cas » : psoriasis induits par les chimiothérapies anti-PD1.

Avec une collègue pneumologue de Brest, nous avons observé trois observations de patients avec un psoriasis exacerbé ou déclenché par une chimiothérapie anti-PD1 (nivolumab, n = 2 ; pembrolizumab, n = 1).

Trois observations de psoriasis exacerbés par du nivolumab, et 1 avec le pembrolizumab ont été récemment rapportés dans la littérature. Aussi nous souhaiterions faire une étude nationale, d’où cet appel à cas, pour mieux comprendre ce phénomène : aspects cliniques, évolution avec/sans traitements, sensibilité aux traitements du psoriasis.

Afin de recruter un  maximum de patients sur les deux principales indications : mélanome et CBP, nous allons solliciter le Gr Pso de la SFD, Resopso, Apsoderm, CEDEF,  le GCC, et des sociétés savantes de pneumologie.

Aussi, si dans votre équipe, une telle observation a été observée et que vous acceptez de partager ce cas, vous pouvez me contacter (emmanuel.mahe@ch-argenteuil.fr) afin que je vous adresse au plus vite le CRF.

Comme cette actualité est « chaude », nous souhaiterions rapidement inclure les patients.

En vous remerciant par avance pour votre aide et votre participation,

Bien cordialement,

Emmanuel Mahé

Financement. Aucun